Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /home/customer/www/vieuxtheatre.org/public_html/wp-content/plugins/tuxedo-importer/includes/class-tuxedo-importer-shortcodes.php on line 263
chezfabien, spectacle Shaina Hayes / Fleuve Espace danse

Shaina Hayes / Fleuve Espace danse

To Coax a Waltz
Chanson
Ce spectacle fait partie de la programmation de la première édition de chez fabien,  un microfestival nomade  à la fois hors du commun et à échelle humaine.



Ce spectacle aura lieu au Havre-du-Bic du Parc national du Bic, accessible sans frais supplémentaire par la Route du Quai. 



Shaina Hayes est une chanteuse et compositrice country/folk basée à Montréal. Elle a grandi à Shigawake - un petit village de pêcheurs et de fermiers en Gaspésie. Sa connexion profonde à son héritage et à sa terre natale a forgé un cadre radiant de sincérité dans lequel prend forme sa musique.

Son folk moderne et précieux, porté par une voix pure à la technique impeccable, l’a amené à faire les premières parties d’Half Moon Run (Olympia de Montréal) et des Barr Brothers. 

Son premier album, To Coax a Waltz est paru en avril 2022.



À 18h30, juste après le concert de Shaina Hayes, on vous invite à assister gratuitement à Êtres de bois, production de la compagnie Fleuve Espace danse.

SPECTACLE PRÉSENTÉ PAR TÉLÉ-QUÉBEC

Les bois de grèves arrivent par les grandes marées d’automne et du printemps, sur les berges du Saint-Laurent, gorgés d’eau. Pour la chorégraphe Chantal Caron, ils deviennent tout de suite une grande source d’inspiration. Difficiles à manipuler puisque lourds et encombrants, elle y voit rapidement une allusion aux bois des caribous qui ont parfois de la difficulté à faire leur chemin à travers les arbres de la forêt. L’accessoire offre également beaucoup de possibilités et de sens. Ils représentent la force et l’enracinement, tout comme le cervidé qui porte fièrement ses précieux bois. C’est donc à partir de cette image et de la gestuelle en lien avec la forte masse du caribou que s’est dirigée l’exploration chorégraphique. Dans la chorégraphie, on peut sentir un grand enracinement des interprètes au centre du corps, beaucoup de mouvements de bassin, de jeux de pieds, grands-pliés, des allégories à la reproduction, aux attaques, des mouvements en cercle faisant référence aux déplacements en meutes et l’utilisation des bois comme symbole de beauté, de puissance et de préciosité.